La rareté des légumes frais au printemps, sa capacité à capter l’azote atmosphérique (utile aux cultures suivantes en laissant les racines se décomposer), la fève est une culture incontournable dans votre jardinière.

La culture des fèves est en soi peu exigeante, tant au niveau du climat (les fèves supportent des gelées jusqu’à -4°C mais repartent après une gelée plus forte) que de la terre (bien que préférant un sol riche en humus).

Les fèves sont les premières à germer au jardin alors même qu’il fait encore froid. En février, surtout au sud la Loire, vous pouvez semer à 2 centimètres de profondeur vos graines dans votre jardinière. Une fois que les premières feuilles sont sorties, buttez les, c’est à dire, former un petit paquet de terre autour de la tige pour favoriser le développement des racines. Il est préférable de les semer tôt dans l’année, vous aurez ainsi aucun puceron au printemps au moment de les récolter et vous pourrez rapidement planter les semis que vous avez préparé pour votre jardinière. Arrosez les régulièrement si nécessaire, un ensoleillement généreux est préférable. Arrivé à une taille d’au moins 5 rameaux, pincez la tête de votre plante, vous êtes dans une jardinière, donc je privilégie la taille des fèves plutôt que le nombre. En effet, il est difficile d’en obtenir beaucoup dans une jardinière, le développement racinaire étant important. Pensez à votre prochaine salade de fèves, un vrai petit bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *